CECI n'est pas EXECUTE Répertoire historique de l'administration coréenne

Documentations |

Répertoire historique de l'administration coréenne (édition numérique)

Maurice Courant

Le CRC-EHESS offre une édition numérique du « Répertoire historique de l’administration coréenne » de Maurice Courant sur les 2 sites-web suivants :
 
 
 

Rapport sur le projet « Développement en applications numériques du « Répertoire historique de l’administration coréenne » de Maurice Courant » (hal-01519134) / Eun-Joo Carré-Na
모리스 꾸랑 « 한국 역대 행정-관직 총람 » 전산 개발 작업 보고 / 나은주

En 2016 et 2017 j’ai conduit la réalisation de 2 projets suivants : « Développement en applications numériques pour le « Répertoire historique de l’administration coréenne » de Maurice Courant » et « Entretien de la bibliothèque » sélectionnés et subventionnés respectivement par l’Academy of Korean Studies et la Korea Foundation. Le 2e projet qui crée un poste d’assistance au service de documentation, m’a permis de réaliser le 1er projet, tout en assurant le fonctionnement normal du service de documentation.

Le 1er projet consiste dans un « Développement en applications numériques pour le « Répertoire historique de l’administration coréenne » de Maurice Courant ». Après la mise au format Word en 2007 du document, celui-ci était resté en attente de la réalisation de la dernière étape d’« encodage en xml ». (Pour plus d’information sur l’évolution éditoriale de ce document, cf. « les rôles des documentalistes dans la numérisation » (hal-01337488), p. 4-6.)

Ce document, qui est depuis longtemps une référence de base indispensable pour les spécialistes sur la Corée, notamment chez des historiens, méritait amplement une valorisation numérique pour une large diffusion, tant par son utilité que par sa qualité. Je souhaitais donc valoriser ce document et offrir en même temps une plus grande facilité de consultation aux utilisateurs.

Après m’être renseignée auprès des services concernés de l’école, et avec leur encouragement, pour réaliser ce projet dans la meilleure condition, j’ai préparé et présenté en mars 2015, un dossier de demande de support technique et financier auprès de l’Academy of Korean Studies. Mon projet a été sélectionné aux 2 concours consécutifs pendant 2 ans, et j’ai obtenu une subvention de 26 000 $ pour réaliser ce projet.

Grâce à mes formations initiales (la linguistique appliquée et l’analyse de discours), j’ai pu rapidement saisir les caractéristiques textuelles et ses compositions structurelles, notamment les difficultés de chevauchement de sa triple structure textuelle : typologique, thématique et numérative (cf. « les rôles des documentalistes dans la numérisation » (hal-01337488), p. 16-19), ainsi qu’une certaine hétérogénéité dans les styles d’écriture. Grâce à une analyse du contenu, j’ai pu définir des unités de travail pour la base de données à concevoir ; ensuite j’ai détecté et modélisé les variétés de forme, déterminant la structure de la base de données et le choix d’encodage (cf. « les rôles des documentalistes dans la numérisation » (hal-01337488), p.19-24).

Dans un premier temps, j’ai récupéré environ 6000 unités, soit 30 000 éléments d’unités de données comme les titres de fonctions et d’organismes, et divers termes spécifiques en 3 langues : caractères chinois classiques, coréen et français, ainsi qu’en 2 types de transcription : McCune Reischauer et système des Missions étrangères de Paris.

Dans la deuxième phase, celle de la finalisation du projet, j’ai consacré du temps à la visualisation des données. J’ai traité en priorité la présentation du texte intégral de Maurice Courant, en facilitant sa consultation grâce au service de navigation interne : d’où son édition numérique, tout en permettant l’affichage des commentaires faites par la personne qui l’avait saisi en word. Pour faire bénéficier à cette édition numérique un travail d’exploration de donnée (index, correction et commentaire), j’ai fait apparaître l’information des données en différentes couleurs.

Avec la conception des données, j’ai pu sortir 3 index : nom de titre d’officier et fonction ; nom d’organisme et système d’administration ; divers termes spécifiques. Ces index ne sont pas reclassables, parce qu’en état actuel ils ne sont que des extraits du texte originel, c’est-à dire qu’ils sont dépendant du contexte textuel.

Pour respecter le délai du contrat, je me suis contentée de visualiser le texte intégral et de créer les index avec les principaux éléments de ce texte. Mais dans la version xml, l’encodage est plus riche et détaillé, parce que j’ai remarqué sa potentialité d’exploration, non seulement dans la valorisation de document, mais aussi dans la recherche.

Si je prends quelques exemples, la mise en lien avec l’encyclopédie de l’histoire de la Corée de l’AKS pourra donner à ce document une très grande richesse documentaire, et faire augmenter son utilité et sa visibilité. Perspective plus ambitieuse, on peut tenter à concevoir une frise chronologique de l’évolution de titre de fonction, en ajoutant un mapping avec l’information géographique. De même on peut envisager une recherche (par exemple sur les titres de fonction ou le développement de l’administration) dans une perspective comparative et interdisciplinaire comme des études critiques sur la traduction des titres, et études sur l’influence entre la Chine et le Japon, etc. Il reste encore beaucoup d’amélioration et d’exploration à faire, tant pour les documentalistes et concepteurs de document électronique, que pour les chercheurs.

Ehess
CNRS

flux rss  Actualités

Genre et nations partitionnées

Colloque - Jeudi 14 décembre 2017 - 09:15Colloque international organisé par Anne Castaing (CNRS/CEIAS) et Benjamin Joinau (Hongik University/CRC) La « communauté imaginée » qu’est la nation mobilise les symboles les plus archétypaux pour se représenter dans les arts et les médias populaires et (...)(...)

Lire la suite

Approches trans-disciplinaires de la ville et de l'architecture, regards croisés franco-coréens

Colloque - Mardi 10 octobre 2017 - 09:00L'atelier "Approches trans-disciplinaires de la ville et de l'architecture, regards croisés franco-coréens" se déroulera le 10 octobre 2017 dans le cadre du projet CREAK (Pour une approche alternative et engagée des villes nord-coréennes), un projet collab (...)(...)

Lire la suite

A Modern Buddhist and Colonial Monument: Manufacturing the Great Head Temple T’aegosa in 1938 Downtown Seoul

Conférence - Vendredi 19 mai 2017 - 10:00Dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire d’études coréennes, Hwansoo Kim (Duke University, professeur invité de l’EHESS) présente une conférence intitulée "A Modern Buddhist and Colonial Monument: Manufacturing the Great Head Temple T’aegosa in 1938 (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre de Recherches sur la Corée (CRC)
École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
22 Avenue du Président Wilson, 75116 – Paris.
Tél, Fax : 01 53 70 18 76