CECI n'est pas EXECUTE Séminaires du CRC

Enseignements |

Séminaires du CRC

Programme de 2016-2017

Séminaire pluridisciplinaire d’études coréennes

Alain Delissen, directeur d’études à l’EHESS, Valérie Gelézeau, maîtresse de conférences à l’EHESS, Isabelle Sancho, chargée de recherche au CNRS

Vendredi de 14 h à 16 h (lieu fixé ultérieurement), du 4 novembre 2016 au 16 juin 2017

En dépit d’une tendance affirmée et efficace à la globalisation, les études coréennes ne constituent ni un objet de recherche ni un champ de recherches évident. Le programme de ce séminaire, essentiellement fondé sur des conférences de chercheurs invités, en français et en anglais, reflète non seulement une pluralité première des études coréennes (le registre des objets, les approches disciplinaires), mais encore d’une dissémination accrue de la Corée (Corée du Nord, diaspora) porteuse de paradigmes de « coréanité » potentiellement discordants (han’gukhak / chosŏnhak). En bref, on portera témoignage des lieux multiples où se constituent les savoirs sur la Corée et des liens qui les relient.

Histoire de la Corée moderne : tempéraments historiens, modalités géographiques

Alain Delissen, directeur d’études à l’EHESS

Jeudi de 14 h à 16 h (Maison de l’Asie 22 av du Président-Wilson 75116 Paris), du 3 novembre 2016 au 2 février 2017

Le séminaire s’attache à parcourir et interroger l’histoire bouleversée du monde coréen du 19e au 21e siècle, à partir de matériaux variés choisis à la marge de l’histoire établie et de ses genres canoniques.
On part d’un constat : le travail des historiens coréens modernes ne s’offre pas forcément sous la forme standardisée et refroidie de la monographie ou de l’article académique. En témoignent les inflexions indignées d’un Sin Ch’aeho –père national fondateur de la discipline– en marge de la guerre russo-japonaise : pour des raisons de ton et de genre autant que de langue et de notions, il est difficile à saisir et traduire.
Au delà des catégories et lieux d’analyse usuels –nation, colonialisme, modernité ; genres et institutions historiques–, on s’efforcera donc de saisir des tempéraments historiens. Quel est le sens produit par divers régimes d’écriture du passé « en mode charang (fierté) », « en mode kot’ong » (souffrance) », « en mode chŭlgŏum (plaisir) » ?
On s’efforcera aussi d’être sensible aux modalités géographiques marquées qui traversent la plupart de ces évocations a-historiennes du passé. Entre cartographie imaginaire et topographies savantes, villes dévastées et paysages rêvés, ils plantent un tableau inquiet des lieux du monde coréen moderne –place dans le monde, annexion, exil, division, destruction, instabilité…

Histoire et historiographie de la Corée coloniale

Alain Delissen, directeur d’études à l’EHESS

Vendredi de 10 h à 12 h (Maison de l’Asie 22 av du Président-Wilson 75116 Paris), du 24 février au 16 juin 2017

Ce séminaire de recherche est consacré à l’étude de documents et sources primaires, à la discussion de travaux récents –ou au réexamen de plus anciens– en relation avec la colonisation japonaise en Corée.
On porte au crédit du renouveau général de l’histoire coloniale une meilleure intégration du cas japonais ainsi qu’un récent et net remaniement des historiographies, tant en Corée qu’au Japon. Toutefois, à rebours des approches dominantes qui privilégient soit le temps moyen et l’échelle régionale soit l’histoire culturelle ancrée dans un seul groupe, le séminaire explore d’autres voies et d’autres lieux.
Exposée aux forces déstabilisantes de la mobilité et de l’assimilation, la situation coloniale nippo-coréenne est ainsi examinée sous deux espèces. Tantôt, on propose une histoire sociale urbaine qui, à partir du cas de Séoul, cherche à saisir morphologie et interactions en prêtant attention particulière à des territorialités enchevêtrées ou évitantes. Tantôt, on piste la trajectoire d’individus d’exception capables (coupables) d’avoir circulé et joué un rôle, de part et d’autre d’une frontière coloniale à la fois tangible et invisible ; niée, préservée et constamment déplacée.

Ville, architecture et urbanisme en Corée du Nord

Valérie Gelézeau, maîtresse de conférences à l’EHESS

2e et 4e jeudis du mois de 10 h à 12 h (Maison de l’Asie 22 av du Président-Wilson 75116 Paris), du 10 novembre 2016 au 8 juin 2017

Avec une population urbaine estimée à environ 60%, la Corée du Nord présente des indices de développement contradictoires (une économie industrielle, des taux de natalité faibles et un taux d’alphabétisation élevé, sur fond de crise alimentaire diffuse) que le séminaire abordera en interrogeant la ville et ses processus de construction (architecture et urbanisme), qui ont formé – et forment toujours – une des matrices de la modernisation et de la construction de l’État socialiste. La perspective scientifique de ce séminaire, aussi bien que le positionnement et les méthodes, questionnera donc les savoirs conventionnels concernant les conditions d’une recherche sur la Corée du Nord préalablement discutées lors du séminaire de l’année 2014-2015. Mettant en œuvre une approche pluridisciplinaire, le séminaire propose cette année d’introduire trois grandes problématiques. Comment historiciser la lecture du paysage urbain nord-coréen, au-delà de la construction dictatoriale des soixante dernières années ? Comment mieux articuler les formes urbaines, la morphologie et l’architecture avec les faits sociaux, en dépassant l’analyse des villes nord-coréennes comme des « scènes du régime » ? Comment déverrouiller l’étude des villes nord-coréennes en les situant de manière plus pertinente au sein d’un vaste monde (post-)socialiste, dominant en Asie ?

Asies

Bénédicte Brac de La Perrière, directrice de recherche au CNRS Guillaume Carré, maître de conférences à l’EHESS Alain Delissen, directeur d’études à l’EHESS Julien Levesque, ATER à l’EHESS Rémy Madinier, chargé de recherche au CNRS Xavier Paulès, maître de conférences à l’EHESS Raphaël Voix, chargé de recherche au CNRS ( CEIAS )

Lundi de 9 h à 11 h (Maison de l’Asie, 22 av du Président-Wilson 75116 Paris), du 7 novembre 2016 au 12 juin 2017

Ce séminaire interdisciplinaire vise à présenter aux étudiants de la mention, par séquences de 6 heures, huit thèmes de recherche des sciences sociales dans les quatre grandes régions de l’Asie : le monde indien, l’Asie du Sud-Est, l’Asie centrale et l’Asie du Nord (Chine, Corée, Japon). S’appuyant sur la lecture de textes fondateurs ou de travaux récents significatifs, il permet aux étudiants de s’initier aux méthodes de critique et de généralisation des sciences sociales en suivant leurs développements hors de leur contexte d’origine. Le séminaire, enseignement conjoint EFEO-EHESS-EPHE est divisé en deux semestres ; les séquences sont assurées par les équipes pédagogiques des trois établissements.
La première séance de chaque séquence est introduite par l’ATER, responsable du séminaire ; les deuxième et troisième séances accueillent un ou plusieurs enseignants de l’équipe pédagogique, et sont aussi l’occasion pour les étudiants de présenter des exposés sur les textes étudiés. Le séminaire est obligatoire en M1 et, sauf avis contraire du tuteur, pour les étudiants entrant directement en M2. Il est ouvert aux étudiants inscrits dans d’autres mentions.

Ehess
CNRS

flux rss  Actualités

A Buddhist Christmas: The Buddha’s Birthday Festival in Colonial Korea

Conférence - Vendredi 05 mai 2017 - 14:00Dans le cadre de séminaire pluridisciplinaire d’études coréennes, Hwansoo Kim (Duke University, professeur invité de l’EHESS) présente une conférence intitulée " A Buddhist Christmas: The Buddha’s Birthday Festival in Colonial Korea ".This talk examines t (...)(...)

Lire la suite

Desires in Colonial Memories: Kisaeng, Assassin and New Woman

Conférence - Vendredi 24 mars 2017 - 14:00Dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire d’études coréennes, Hyaeweol Choi (Australian National University, professeur invité de l’EHESS) présente une conférence.Popular culture is a powerful channel for re-imagining the past. In this presentation, (...)(...)

Lire la suite

The Experience of « House » and « Home » in Colonial Korea

Conférence - Vendredi 24 mars 2017 - 10:00Dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire d’études coréennes, Hyaeweol Choi (Australian National University, professeur invité de l’EHESS, présente une conférence.In this presentation I trace the evolution of the idea and image of the “modern home” i (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre de Recherches sur la Corée (CRC)
École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
22 Avenue du Président Wilson, 75116 – Paris.
Tél, Fax : 01 53 70 18 76