Membres | Membres titulaires

Alain Delissen

Alain Delissen
Directeur d'études
HDR
Discipline : Histoire
Affectation : EHESS
Membre de : AFPEC, AAS, AKS

Directeur de l’Institut d’études coréennes, Collège de France
Membre des « Editorial Boards » de European Journal of East Asian Studies, et Korean Studies.

Coordonnées professionnelles

alain.delissen[at]ehess.fr

Domaine de recherche

Histoire, Corée, Japon
Moderne : 17e-21e siècles

Champs de recherches

Histoires et historiographies de la Corée (20e s.)
Histoire moderne de Séoul  (17e-21e s.)
Histoire sociale et culturelle de la Corée coloniale : 1910-1945 Projets en cours

Séminaire de recherche à l'EHESS

Projets personnels

  • « Séoul 1925 » - Société coloniale : Espaces, Formes et Interactions – Quotidienneté, Conjoncture et Evénements.
  • L’Empire des chiffres : Mesures, contrôle social et guérilla statistiques
  • Maurice Courant et l’administration coréenne

Projets en collaboration

 

  • Corée : Savoirs & Identités – Productions & Circulations – Traductions & Péritextes (CNRS)

  • Les Interfaces Nord-Sud dans la péninsule (CNRS, ANR)

  • Mémoires de Guerre et Collaborations coloniales (Université Hanyang)

  • Massacres coloniaux (CERI)

  • Kaeseong :  enjeux et problèmes de patrimonialisation (EFEO)

  • Cultures urbaines coloniales (UCB, Yonsei, KRF)

C.V.

Ancien élève de l’ENS, docteur en histoire, agrégé d’histoire
Licence de géographie, licence de coréen

Thèse

« Séoul, Kim Sugùn et le groupe Konggan 1960-1990 – Identité nationale et paysage urbain en Corée du Sud », EHESS, 1994

Directeur : M. Augustin Berque
Jury : MM. Augustin Berque, Bertrand Chun, Christian Henriot, Jean-Robert Pitte, Pierre-François Souyri.

Publications

  • Valérie Gelézeau, Koen Ceuster, Alain Delissen (éd.), De-Bordering Korea : Tangible and Intangible Legacies of the Sunshine Policy, Routledge, 2013, 238 p.

  • 2008 « D’un post-scriptum tokyote à la mondialisation du macabre – Le massacre des Coréens du Kantô (septembre 1923) » in David El Kenz (éd.), Le massacre, objet d’histoire, Paris, Gallimard, pp. 330-350.
  • 2008 « La Corée, perle de l’empire », L’Histoire n°333, juillet-août 2008, pp 70-73.
  • 2007 « Essai – Sup’il / P’i ch’ŏndûk », Tan’gun, Pratiques sociales des Coréens,2007, pp. 239-143.
  • 2007 « La Nouvelle bataille des Falaises rouges – A propos du Manuel commun Chine-Corée-Japon », Vingtième siècle, n°94, avril-juin 2007, pp. 57-71. [en cours de republication en coréen]
  • 2007 « Carrefour historique, carrefours historiographiques : les nouveaux passés de la Corée du Sud », Matériaux pour l’histoire de notre temps, n°88, octobre-décembre 2007, pp. 20-25.
  • 2006 « Libérations de l’image en Corée » in Laurent Gervereau (dir.), Dictionnaire mondial des images, Paris, Nouveaux mondes Éditions, pp. 249-251.
  • 2006 avec ABDELFETTAH Nedjma, « Evasions & Obsessions – Differences and Repetitions in History Books : A Bipartisan Looks at the History of France’s Colonization of Algeria », in Nationalism and History Textbooks in Asia and Europe,Seongnam, Academy of Korean Studies, pp. 239-278. [Edition parallèle en coréen].
  • 2005 « Noms de Séoul et Blogs en Stock », Bulletin de l’AFPEC n°19, 2005, pp. 44-47.
  • 2005 « Frustration centripèdes et pays cachés. Retour sur le régionalisme coréen et la question du Cheolla, 1925-1993 », Géographie et cultures, n°51, hiver 2004 (paru en 2005), pp. 15-31.
  • 2005 « D’un post-scriptum tokyote à la mondialisation du macabre – Le massacre des Coréens du Kantô (septembre 1923) » in David El Kenz (ed.), Le massacre, objet d’histoire, Paris, Gallimard, Folio Histoire.
  • 2005 « Frustrations centripètes et pays cachés : Cheolla 1925/Honam 1993 – Retour sur la question du Cheolla » ,  in Espace et Culture, n° 81.
  • 2004 « Asia nostra : l’empire asiatique du Japon », in Ph. Pelletier, Ch ; Taillard (eds), Asie orientale 1 – Identités territoriales, Paris, les Indes savantes, pp. 185-204.
  • 2003 « Ilcheha han’guk sahoe yeon’gu-eui saeroun mosaek- Ego-history and globalization sai-eseo » [Entre Ego-histoire et globalisation : stratégies de recherche sur la société coréenne coloniale], Han’guksa yeon’gu pangbeob-eui saeroun mosaek, Seoul, Han’guksahakhoe-Kyeongin munhwasa, pp. 287-337.
  • 2003 « Of Flows, Bodies, and Shows – Incipient mass Culture in Early Twentieth Century East Asia – An Introduction », European Journal of East Asian Studies,  vol. 2-1, pp. 1-12.
  • 2003 « Comment peut-on être Séoul(ite) ? », Tan’gun, revue internationale d’études coréennes, n°4, printemps 2003, pp. 93-101.
  • 2002 « Connaissance de l’Est/Impatience de l’Autre. Carlo Rossetti et la Corée » . Préface à Carlo Rossetti, La Corée et les Coréens [1902] – traduction française No Mi-Sug et Alain Génetiot, Paris, Maisonneuve & Larose, pp. 7-16.
  • 2002 « La péninsule frontière de l’histoire coréenne ? » in Michel Foucher (éd.), Asies Nouvelles, Paris, Belin, pp. 315-317.
  • 2001 « The Aesthetic Pasts of Space [Konggan] (1960-1990) », Korean Studies, vol. 25.2, pp. 243-260.
  • 2000 « De l’inculture culturaliste et de l’ethno-exotisme », Géographie et culture n°33, printemps 2000, pp. 113-117.
  • 2000 Births of a Citizen History ? Democratic South Korea coming to terms with its colonial past » in Yim Seong-Sook (éd.), La Corée, Le peuple et ses valeurs culturelles d’hier et d’aujourd’hui. Montréal, Presses de l’Université de Montréal, pp. 1-18.
  • 2000 « Denied and besieged : the Japanese of Korea, 1876-1945 » in R. Bickers et Ch. Henriot (eds.), New Frontiers, Imperialism’s new communities in East Asia, 1842-1953, Manchester, Manchester UP.
  • 1999 « La péninsule coréenne aux 19e et 20e siècles » in H. Rotermund (dir.)L’Asie orientale aux 19e et 20e siècles, Paris, PUF.
  • 1999 « Le retour des Ilche chanjae/Nittei zanshi en Corée du Sud : de l’historiographie nationaliste à l’histoire citoyenne », Ebisu n°17, pp. 49-64.
  • 1998 « A la recherche d’une architecture nationale en Corée du sud », Histoire de l’Art, n°40-41, mai 1998, pp. 99-111.
  • 1997 « Kyeongseong chut’aek munje: crise de la maison coréenne ou crise du logement colonial dans le Séoul des années 20 et 30? », Revue de Corée, vol. 29, n°2, décembre 1997, pp. 197-229.
  • 1997 « Place and Nonplace : Low Modern vs. Post-Modern in the making of Contemporary Cities », International Journal of Urban Sciences, vol.1, n°1, Spring-summer 1997, pp. 68-80.
  • 1997 « Démocratie et nationalisme : le moment minjung dans la Corée des années 80 », in Matériaux pour l’histoire de notre temps, n°45, janvier-mars 1997, pp. 35-40.
  • 1996 « De Mégapole en Mégalopole, urbanisation et armature urbaine en Corée du Sud », Historiens et géographes, n°355, novembre 1996, pp. 200-218.
  • 1995 « Kim et Tanaka, techniciens dans la Corée des années 30. Modernisation et division coloniale du travail », Le Mouvement social n°173, 1995, pp. 97-111.
  • 1995 « Face à Séoul, les Trente Glorieuses de l’architecte Kim Sugeun », Storia Urbana n°70, 1995, pp. 119-148.
  • 1994 « Ense et abaco, la formation de l’empire colonial japonais, 1895-1910 », Historiens et Géographes, n°344, 1994, pp. 201-214.
  • 1994 « La querelle de Kahoe-dong : l’espace urbain entre défense du patrimoine et police culturelle », Asies n°2, Presses de la Sorbonne.
  • 1994 « Philosophie et icônes de la tradition, la Corée dans la pensée architecturale de Kim Sug¡n », Cahiers d’Etudes Coréennes n°6, pp. 59-86, Collège de France.
  • 1994 (avec Jacques PEZEU-MASSABUAU), « La Corée » in Chine, Japon, Corée, Géographie Universelle, Reclus-Bordas.
  • 1992 « Des dragons dans le paysage coréen », L’homme et la société : Anthropologie de l’espace habité, n°104, 15-22, 1992-2.
  • 1992 « Des villes invisibles : l’urbanité dans l’histoire coréenne », l’Espace  géographique  n°1, 69-77.

Autres publications

  • 2008 Congrès de l’AAS (Association for Asian Studies), Atlanta. Poster session « North/South Interfaces in the Korean Peninsula », Valerie Gelezeau (dir.), 3-6 avril 2008.
  • 2007 Congrès de l’AKSE (Association for Korean Studies in Europe). Panel « Home, Labour and Love: New Lives for Women in Colonial Korea ». Discutant, Dourdan, 17-20 avril 2007.
  • 2007 Congrès de l’AKSE (Association for Korean Studies in Europe). Panel « Kaeseong ». Communication : « Out of Oblivion ? Heritage and Tourism in 1920 Kaeseong », Dourdan, 17-20 avril 2007.
  • 2008 Colloque international « Sexuality, War, and Occupation : France/Korea in comparative perspective », Université Hanyang. Session de conclusion, Séoul, 16-19 janvier 2008. 
  • 2007 Journée internationale sur les manuels d’histoire européens. Communication : « A propos du manuel commun Chine, Corée, Japon de 2005 », Istanbul, IFEA, 17-20 mai 2007.
  • 2006 Colloque international « Le Japon des années 1930 », Paris 7 (Greja). Communication : « L’Empire des chiffres », Paris, 18-20 mai 2006.
  • 2006 Colloque International « War memories, War commemorations in Comparative perspectives », Université Hanyang. Communication : « Peripheral War memories : Korea, Vienam, Algeria » [volume en cours de publication], Séoul, 30-31 mai 2006.
  • 2006 Colloque international « Collaboration France/Korea in comparative perspective », Université Hanyang. Session de conclusion, Seoul, 1er-3 juin 2006.
  • 2006 « La Coréenne de qualité et le Véritable Extrait de viande : méditations sur les us et usages de la Corée, de l’imaginaire orientaliste à l’imagination scientifique », éditorial en ligne du Réseau Asie (CNRS, MSH), mars 2006.
  • 2005 Compte-rendu de Lionel Babicz , Le Japon face à la Corée à l’époque Meiji (2002), European Journal of East Asian Studies, n° 4.1, pp. 143-145.
  • 2001 « Itaewon », Bug Korea.
  • 2001 « Onze sijo calmes et frais », Cahiers de Corée n°3, Réédition
  • 2000 « OULIPO de Corée avec rétroviseur », Cahiers de Corée, n° 2 (sottie).
  • 1999 “ Seoul, âme saoule ”, Cahiers  de Corée n°1, pp. 11-13 (sottie).
  • Bruce Cumings (Korea’s Place in the Sun), Carter Eckert (Offspring of Empire), BEFEO 86, (comptes-rendus).
  • Les métropoles chinoises au 20ème siècle, Paris, Arguments. (édition avec Christian HENRIOT ).
  • « Onze sijo calmes et frais. L’espace cultivé dans la poésie classique coréenne », L’immature n°3, Paris, Janvier 1992, (traduction).
  • 1991-1992 « Poetics of a Korean landscape », Cahiers d’Extrême Asie N°6, Kyôto, 272-274, (compte-rendu).
  • « The Japanese Colonial Empire, 1895-1945 », Annales ESC, juillet-août 1991, (compte-rendu).
  • « Korea, Tradition and Transformation », Annales ESC, juillet-août 1991, (compte-rendu).
  • 1989 « Le mouvement révolutionnaire des paysans du Tonghak à la lumière de la Révolution française », Revue de Corée, Séoul, automne 1989, pp 50-58, (traduction de SHIN Yongha).
Ehess
CNRS

flux rss  Actualités

Hallyu, globalisation et cultures numériques en Corée du Sud

Conférence - Vendredi 20 janvier 2017 - 14:00Dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire d’études coréennesSeok-Kyeong Hong-Mercier (Université nationale de Séoul)présente une conférence.

Lire la suite

Us and them: Korean indie rock in a K-Pop world

Conference - Vendredi 04 novembre 2016 - 14:00Us & Them: Korean Indie Rock in a K-Pop World (co-produced by Stephen Epstein & Timothy ThangerliniThe spread of South Korean popular music, or K-pop, has been a striking global phenomenon. In 2012 PSY’s viral sensation “Gangnam Style” became the most viewed video on YouTube ever, generating over a billion hits and scores of imitations. But Korean music is not only idol groups and viral videos. There is also a vibrant indie and punk scene that has been active for the past two decades.A lot of the energy driving the scene has come in opposition to mainstream Korean music. Yet, just as K-pop is becoming more well-known internationally, bands from the Korean underground are now touring overseas and have become more professional in their own pursuit of global connections.The documentary follows several of Korea’s most well-known indie bands as they embark on their first US tours in 2011. The spotlight lands in particular on Crying Nut, the endearing godfathers of Korean underground rock; the stylish RockTigers, Korea’s most successful rockabilly band; and Whatever That Means…, a melodic punk band led by a married couple–bass player Trash and her American guitarist husband. The documentary’s compelling portrait of the Korean indie scene offers sharp insights into a society that is in the midst of frequently dizzying change. The film is narrated by noted Korean-American musician Mike Park of Skankin’ Pickle and the B. Lee Band and the founder of DIY label Asian Man Records.

Lire la suite

From Across the Genkai Sea: Chang Hyŏk-chu, Japanese Culture, and the Korean War

Conference - Vendredi 16 décembre 2016 - 14:00Dans le cadre de séminaire pluridisciplinaire d’études coréennes, Samuel Perry (Brown University) présente une conférence.RésuméPerhaps no country profited more from the Korean War than did Japan, where the booming procurement industry reinvigorated Japan’s broken economy and whose return of independence was negotiated with the US at the very height of Korean War devastation. Long seen as “someone else’s war” in Japan, the Korean War was in fact the object of intense literary and journalistic speculation, comprising an extensive discourse now being reassessed by scholars challenging the myth of a “postwar” Japan. This talk turns on the writings of the Korean-turned-Japanese writer Chang Hyŏk-chu, who like many Koreans in Japan took particular interest in the horrific fratricidal war taking place in his homeland, but stood in a place quite at odds with the majority of Koreans living in Japan. It places Chang’s writings within the literary and historical context of the early 1950s with a focus on how his works about gender and ethnicity helped to naturalize narratives about the Japanese nation that were politically constructed

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre de Recherches sur la Corée (CRC)
École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
22 Avenue du Président Wilson, 75116 – Paris.
Tél, Fax : 01 53 70 18 76